Dans cette série la nuit sert de décor à Paris qui devient tantôt lumineuse, romantique, mystérieuse, parfois inquiétante. Le promeneur ne peut saisir que quelques « fragments » de la réalité, morceaux brisés ou inachevés de quelque chose qui lui échappe... 
cof
cof
Dans la continuité de la série « couleurs de nuit », cette série met l’accent sur le thème de la solitude / multitude Baudelairienne. Des portraits et des scènes de rue dans Paris la nuit, inspirés des « Tableaux Parisiens » et « du spleen de Paris » de Baudelaire.
Back to Top